• "Le maire sortant avoue presque l'anormalité de la dette..."

    Si en 2012 l’encours de la dette représente 91% de l’ensemble des  recettes de fonctionnement, il faut souligner que les années  précédentes comme en 2011 , l’encours de la dette était supérieure aux recettes.

    Écrire que le remboursement de la dette ne représente plus que 60% de la CAF (capacité d’autofinancement brute) signifie que le remboursement de la dette était bien supérieur les années précédentes :

    • 76% en 2011 et 81% en 2009 par exemple.

    C’est aussi avouer un endettement hors norme.

    La CAF brute de 675 en 2012 couvre le remboursement de l’annuité de la dette de 407 mais le reliquat reste modeste pour réinvestir.

    Il n’a jamais été contesté l’acquisition du domaine des Levrys qui représente pour la commune un patrimoine supplémentaire. Mais, lorsque l’on se dote d’un patrimoine, le minimum est de l’entretenir et mieux encore de le valoriser.

    DP


     

    « 5- Alain Walet6- Béatrice Lattuada »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :